Parlons femmes Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Ici les annonces des membres 
Bienvenue Invité      -      On cherche des modératrices pour notre forum (Admina)      -      Je cherche des distributrices pour les articles Cristian Lay. Pour me contacter cliquez ici (Amouna)      -      Vente en gros et détaille de lingerie de charme (Admina)      -     Publier votre annonce ici gratuitement (Admina)
LES TROIS ORGASMES DE LA FEMME : La recherche confirme!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Parlons femmes Index du Forum -> Tabou -> Sexo
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAYYA


Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2012
Messages: 14
Localisation: TUNIS
Féminin Gémeaux (21mai-20juin)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Sam 30 Juin - 01:27 (2012)    Sujet du message: LES TROIS ORGASMES DE LA FEMME : La recherche confirme! Répondre en citant


Beaucoup de femmes, lorsqu’elles parlent de leur expérience de l’orgasme, évoquent l’existence de trois possibilités. Un précédent article présente ces trois orgasmes de la femme: témoignages et hypothèses. 
Les témoignages d’un certain nombre de femmes convergent, leurs expériences, bien que singulières se rejoignent, en dépit de cela, l’existence de ces trois orgasmes a été fréquemment contestée, et un consensus à propos de la prédominance absolue du clitoris s’était peu à peu solidement installé. 
Aujourd’hui, nous pouvons enfin apporter la preuve que le clitoris et le vagin ne peuvent être envisagés comme une unité anatomique et fonctionnelle activée par la pénétration lors des rapports sexuels [1] . Une étude récente réalisée par Barry R Komisaruk et ses collègues du département de Psychologie de l’Université Rutgers (USA) a pu montrer grâce à l’IRM (imagerie par résonance magnétique ) que la stimulation du clitoris, du vagin et du col de l’utérus active des zones sensorielles cérébrales différentes [2]
Des territoires corticaux différents
Dans les années 50 Penfield et Rasmussen avaient représenté l’emplacement des différentes parties du corps en ce qui concerne leur sensibilité. Ces territoires forment l’homonculus au niveau du cortex sensoriel. Sur une coupe transversale du cerveau (voir schéma) on distingue bien cette forme. 
Jusqu’à l’année dernière, on ne savait pas très bien situer les territoires des organes sexuels féminins au niveau du cortex sensoriel. Lars Michels et son équipe de l’Hôpital Universitaire pour enfants de Zurich ont pu grâce à l’IRM situer la position du clitoris sur l’homonculus; elle correspond, à peu de chose près à celle du pénis. 
S’inspirant de la même méthode, Komisaruk et son équipe ont pu réaliser une cartographie cérébrale du clitoris, du vagin et du col de l’utérus. Ils ont demandé à 11 femmes en bonne santé de se stimuler les zones concernées soit à l’aide de leur main soit à l’aide d’une sorte de sex-toy. C’est ainsi qu’ils ont pu clairement montrer que les zones du cerveau correspondant au clitoris, au vagin et au col de l’utérus sont différentes. 
La parole des femmes enfin reconnue?
Le Pr Stuart Brody de l’université de West of Scotland qui a participé à cette étude 
peut ainsi confirmer l’expérience orgasmique de nombreuses femmes qui affirment ressentir des orgasmes différents [3] . Cela va à l’encontre de ceux qui affirment que l’orgasme à point de départ vaginal est provoqué par une stimulation indirecte du clitoris. 
Cela confirme bien, nos constatations cliniques décrites dans le précédent article et nous permet d’avancer dans la compréhension du plaisir féminin. 
 
Il faut comprendre qu’il peut y avoir une confusion entre l’orgasme provoqué par stimulation directe du clitoris et l’orgasme clitoridien survenant lors de la pénétration par stimulation indirecte. Des petites lèvres plus développées, un clitoris plus volumineux, certaines positions peuvent s’en aucun doute favoriser sa survenue. Ainsi certaines femmes questionnées pensent qu’elles ont un orgasme vaginal alors qu’il s’agit d’un orgasme clitoridien survenant au cours de la pénétration. Par contre les femmes qui connaissent l’orgasme vaginal profond le décrivent comme différent, dans son point de départ, le fameux point G, son intensité et sa diffusion.
En ce qui concerne ce fameux point G, notre hypothèse après observation est qu’il s’agirait plutôt d’une zone correspondant à la partie du vagin en contact avec l’urètre postérieure. On peut en effet suspecter cette première partie de l’urètre issue de la vessie comme déclencheur du processus orgasmique. Un certain nombre de femmes qui connaissent ce plaisir ont tendance à soulever les cuisses afin de faciliter le contact de la zone avec le gland pénien lors des RS, ce qui par ailleurs éloigne le clitoris de ce même instrument.
Maintenant sensation ne veut pas dire plaisir ou jouissance. L’orgasme ne peut se développer que si un processus psychique particulier s’est réalisé: l’érotisation.
Un prochain article l’abordera de manière précise. En quelques mots, il s’agit pour la femme de se construire à partir d’une perception de vide, de creux ou de vacuité vaginale un véritable organe ou instrument lui permettant d’exprimer ses sentiments et émotions: une existence vaginale.
Dr Patrice CUDICIO


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Juin - 01:27 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Parlons femmes Index du Forum -> Tabou -> Sexo Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB and iRn
Traduction par : phpBB-fr.com